Veuillez saisir votre recherche:
Haut
 

Qu’est ce qu’une fiche de paie française et comment fonctionne-t-elle?

Cette question est très courante chez les expatriés, mais aussi chez les parisiens natifs! Qu’est ce qu’une fiche de paie française, comment elle fonctionne-t-elle et comment fonctionnent les salaires en général en France ? Surtout, QUE signifient tous ces chiffres ? Heureusement Lodgis est ici pour dissiper les malentendus en vous expliquant ce qu’est une fiche de paie…
 

Qu’est ce que c’est ?

Il faut tout d’abord noter qu’une fiche de paie est la même chose qu’un bulletin de paie et un bulletin de salaire. C’est un document que vous recevez quand vous êtes payé avec votre salaire chaque mois (tous les salaires sont mensuels en France). Elle vous indique combien de salaire vous allez recevoir, combien vous payerez en cotisations de sécurité sociale et pour autres impôts, combien votre employeur a payé sur votre part, et combien d’argent vous devrez en impôts à la fin de l’année fiscale. Le plus important : votre fiche de paie explique la différence entre votre salaire brut et votre salaire net.
 

Salaire

La semaine de travail ici en France compte 35 heures. En haut de votre bulletin de paie vous devrez voir votre salaire mensuel calculé en fonction du nombre d’heures vous avez travaillées et du salaire horaire. Si vous avez travaillé des heures supplémentaires, elles seront stipulées comme « heures supplémentaires » et probablement suivies par 125 % car ces heures sont payées 25 % de plus que les heures normales. Cependant, il est possible de travailler les heures supplémentaires et d’être payé en congés payés, plutôt qu’en argent. Ces congés s’appellent des RTT (rémunération de temps de travail).
 

Vous recevez combien de votre salaire ?

Cette question dépend du statut de votre emploi, c’est-à-dire de votre niveau comme salarié (par exemple employé, agent de maîtrise ou cadre). Pour un employé, la différence entre le salaire brut et net est environ de 21 %, tandis que pour un cadre la différence est environ de 23 %.
 

Où va tout mon salaire ??

C’est certainement frustrant quand vous recevez beaucoup moins que le salaire prévu. Le 21-23 % de votre salaire que vous perdez chaque mois contribue à la sécurité sociale, le chômage, et les indemnités de salaire.
 
Il faut savoir que même si c’est frustrant de « perdre » autant d’argent chaque mois, votre employeur paye, lui, même plus. Chaque mois vous coûtez à votre employeur entre 40 et 50 % de votre salaire.
 
Si vous regardez votre bulletin de paie, il doit y avoir 4 colonnes. Les 2 à gauches seront probablement intitulées « taux » et « montant ». Les deux à droite seront intitulées « charges patronales » (ou quelque chose de semblable) et encore une fois divisées entre « taux » et « montant ». La partie à gauche indique les charges que vous devez payer, tandis que la partie à droite indique les charges que votre employeur doit payer pour vous en tant que salarié.
 

Des avantages ?

Votre employeur est obligé de rembourser 50 % de vos frais de transport, bien que certaines entreprises payent 100 % de vos dépenses de voyage quotidien. Quelques employeurs le feront aussi si votre emploi exige d’être mobile et de se déplacer régulièrement.
 
En plus, vous devrez recevoir des tickets restaurants, des « bons » à utiliser dans les restaurants, les boulangeries et les supermarchés. 50 % de la valeur de ces coupons vient de votre salaire et l’autre moitié est financée par votre employeur. C’est à la discrétion de votre patron de décider si vous recevez des tickets restaurants les jours où vous êtes malades, travaillez une demi-journée ou faites du télétravail.
 
Vous pouvez aussi profiter d’une prime d’ancienneté, une prime spéciale si vous travaillez pour votre patron actuel depuis longtemps. Vous pourriez recevoir plus d’argent par mois si vous travaillez dans la société depuis 5 ans, par exemple, et cette prime pourrait croître avec le temps.
 

Les impôts !

Quelque chose de très important que la plupart de gens ne savent pas : votre fiche de paie vous indique l’impôt sur le revenu que vous devrez payer ! A la toute fine de votre bulletin de paie, il doit y avoir un petit tableau. Ici il doit y avoir une colonne intitulée « imposable », avec deux boîtes intitulées « mois » et « cumul ». Ici la section « mois » vous renseigne sur le montant de votre impôt sur le revenu mensuel, tandis que la section « cumul » vous indique chaque mois le cumul des impôts mensuel sur l’année fiscale. Les impôts que vous payez au final correspondent à 1, 2 voire 3 mois de salaire… sans compter les impôts mensuels pris sur votre salaire (ce ne sont pas de l’impôt sur le revenu, mais des cotisations de sécurité sociale pour l’assurance maladie ou le chômage).
 

Les services de santé

Si vous recevez un bulletin de paie en France, vous avez certainement le droit au système de l’assurance maladie publique pour couvrir environ 70 % de vos frais médicaux ! Lisez notre article pour en savoir plus ! En France il est fréquent d’avoir une mutuelle complémentaire pour payer le 30 % restant de vos dépenses médicales. En plus, si vous êtes salarié votre employeur a une obligation juridique de vous inscrire à sa mutuelle. Vous pouvez payer entre 10 et 150 euros par mois et ajouter votre famille pour un coût supplémentaire.
 

Retraite

Une partie de votre salaire finance automatiquement la caisse de retraite chaque mois. Le montant que vous payez dépend de votre statut. Vous contribuerez à hauteur d’une certaine somme et votre employeur également.
 

Les congés payés

La plupart des salariés ont 25 jours de congé par an (hors week-ends ou jours fériés). La base de calcul est de 2.08 jours de congés par mois, ou de 2.5 jours par mois pour les salariés qui travaillent les samedis (et donc reçoivent 5 jours de congés supplémentaire pour combler la différence).
 
Il faut noter qu’on accumule des congés payés du 1 juin au 31 mai de l’année suivante. Cela veut dire qu’il y a une possibilité que vous ne puissiez pas prendre des jours de congés pendant l’été si vous étes embauché en juin, par exemple. Cependant, il n’est pas rare que votre employeur vous permette d’«emprunter» des jours de congés en avance, tant que vous n’en prenez pas trop ! Si vous regardez en bas de votre bulletin de paie, il doit y avoir une section intitulée « congés payés ». Ici vous pouvez voir vos congés payés acquis (ceux que vous avez gagnés auparavant), en cours (ceux que vous avez à gagner), pris (ceux que vous avez pris) et solde (ceux qu’il vous restent à prendre).
 
Comme mentionné plus haut, vous pouvez aussi gagner des jours de congé en travaillant des heures supplémentaires (plus de 35 heures par semaine). Ces jours s’appellent les RTT et s’accumulent pendant l’année calendaire. N’oubliez pas de les utiliser avant la fin décembre ou vous les perdrez!
 
How do vacation days work in France_(2)
 
Nous espérons avoir pu vous aider et si vous souhaitez plus d’astuces pour travailler en France, lisez notre article sur les principaux quartiers d’affaires à Paris et région parisienne!